Bélep : Mission à l'extrême Nord de la Nouvelle-Calédonie

La semaine dernière, Vies d'Ô douce est partie poursuivre son "inventaire" de la biodiversité des milieux aquatiques en dehors de la Grande Terre. Cette fois, c'est à Bélep, à l'extrême Nord de la Nouvelle-Calédonie, que Nicolas Charpin a posé le pied pour parcourir les rivières de l'Île Art. Pendant plusieurs jours, les creeks et les embouchures ont été "inventoriés". Un petit gastéropode endémique de Bélep, découvert et vu la dernière fois en 1872, était au centre des recherches. Malheureusement, sans succès. Le constat est alarmant : les milieux aquatiques sont fortement dégradés. Seules quelques rivières atteignent la mer. La majorité des embouchures sont bouchées, ce qui empêche la migration et donc la reproduction des poissons et des crevettes. Les creeks sont déjà à sec alors que la saison sèche ne fait que commencer. Les récents feux ont détruit une grande partie de la végétation, dont la couverture végétale des berges.

Malgré cela, plusieurs belles observations ont été faites. Des nouvelles espèces de minuscules gastéropodes (de la famille des Tateidae) ont été découvertes. Plusieurs espèces de crevettes dont Macrobrachium equidens ont été observées. Chez les poissons, l'observation d'un Gobiidae, Mugilogobius mertoni dans une rivière du sud de l'ile, à Pairomé, a été une bonne surprise. Une espèce de crabe de la famille des Varunidae (Utica barbimana) a également été redécouverte. Cette espèce n'avait plus été vu depuis sa description en 1873 soit un peu plus de 140 ans.

© Copyright - Photographies de Nicolas Charpin - Pour toute utilisation, merci de nous contacter - Article du 24 Juillet 2017



Une grande première : Bleheratherina pierucciae

Une espèce rare et endémique de Nouvelle-Calédonie photographiée pour la première fois dans son milieu naturel par l'association Vies d'Ô douce.
Connue à ce jour de quelques spécimens seulement (une petite dizaine), elle avait été observée uniquement dans la rivière de la Tontouta et la rivière des Pirogues. Cette semaine, c'est dans une rivière de la Côte Oubliée, la Pourina, qu'elle a été vue et photographiée pour la toute première fois dans son habitat. Décrite en 2009 par Aarn & Walter Ivantsoff, Bleheratherina pierucciae est une espèce appartenant à la famille des Atherinidae. Elle mesure moins de 5 cm et vit principalement au niveau des embouchures et dans la partie inférieure des rivières.

© Copyright - Photographies de Nicolas Charpin - Pour toute utilisation, merci de nous contacter - Article du 15 Juillet 2017

1 2
  • 3