Stiphodon mele

Description

Les mâles sont généralement de couleur orange pâle ou jaunâtre, mais peuvent être rougeâtres lors des parades. Leurs nageoires dorsales possèdent une série de points noirs sur les rayons faisant penser à des rayures. Les femelles sont grisâtres ou brunâtres avec une bande sombre allant de l’arrière de l’oeil à la nageoire caudale. La partie ventrale est blanchâtre ou jaune clair. Le corps est allongé, le museau arrondi et la bouche légèrement infère. La première nageoire dorsale est composée en général de 6 rayons épineux. La seconde a 1 rayon épineux et 9 rayons segmentés. Chez le mâle, présence de 2 à 5 points noirs sur chacun des rayons de la première nageoire dorsale et 2 ou 3 sur chaque rayon de la seconde dorsale. La nageoire anale possède 1 rayon épineux et 10 rayons mous, et les pectorales en général 13 à 14 rayons. La nageoire caudale, arrondie, en possède entre 12 et 14. Cette espèce se distingue des autres espèces du genre par l’absence d’écailles dans la région prédorsale et un nombre plus faible d’écailles en série transverse postérieure (3-7) et en série latérale (14-21).

Taille

La taille maximum de cette espèce est d'environ 3 cm.

Espèce(s) proche(s)

Il existe 4 autres espèces de Stiphodon en Nouvelle-Calédonie : Stiphodon atratus - Stiphodon rutilaureus - Stiphodon sapphirinus - Stiphodon semoni. Il est relativement simple de différencier les mâles de chacune de ces espèces. En effet, les mâles des Stiphodon mele s'identifient facilement par la présence d'une série de points noirs sur les rayons des nageoires dorsales, faisant penser à des rayures. C'est la seule espèce, présente en Calédonie, qui possède cette particularité. De plus, Stiphodon mele est une espèce de petite taille (tout comme Stiphodon sapphirinus), d'environ 3 cm une fois adulte, ce qui n'est pas le cas des autres espèces pour lesquelles les adultes mesurent entre 4,5-5 cm (Stiphodon rutilaureus) et 5-6 cm (Stiphodon atratus et Stiphodon semoni).

Régime alimentaire

Omnivore, elle se nourrit d’algues et de petits invertébrés qu’elle trouve en raclant le substrat rocheux.

Habitat

Cette espèce fréquente les rivières et les ruisseaux d’eau claire où le courant est important et le fond rocheux. Le stiphodon de Mele vit principalement sur le lit de la rivière, au-dessus des roches, mais il lui arrive de nager en pleine eau, dans le courant, entre les rochers ou dans les grands plans d’eau. On le retrouve dans une gamme d’altitudes allant de 0 à 100m.

Reproduction et cycle de vie

L’espèce est amphidrome. Après la reproduction, qui a lieu en eau douce, les larves dévalent la rivière vers la mer où elles ont une vie planctonique. Ces dernières recoloniseront par la suite les rivières et les creeks une fois le stade juvénile atteint.

Répartition

Cette espèce est endémique de la Nouvelle-Calédonie et du Vanuatu. En Nouvelle-Calédonie, on la retrouve uniquement au Nord-Est de la Grande Terre, de Poindimié à Pouébo (voir carte de répartition ci-dessous).

Réglementation

Espèce protégée en Nouvelle-Calédonie.

Etymologie

Cette espèce a été décrite en 2009 (Keith P., Marquet G. & Pouilly M.). Elle a été nommée "mele" pour honorer la cascade de Mele sur l'ile d'Efate au Vanuatu. C'est au niveau de ses chutes que le premier spécimen a été trouvé.

Systématique

Ordre des Perciformes --- Famille des Gobiidae --- Sous-famille des Sicydiinae --- Genre: Stiphodon --- Espèce: mele

Bibliographie

P. Keith, G. Marquet, C. Lord, D. Kalfatak & E. Vigneux (2010). Poissons et des crustacés d'eau douce du Vanuatu.

P. Keith, G. Marquet & M. Pouilly (2009). Stiphodon mele n. sp., a new species of freshwater goby from Vanuatu and New Caledonia (Teleostei, Gobiidae, Sicydiinae), and comments about amphidromy and regional dispersion. Zoosystema 31 (3) : 471-483.